Et là j'ai pu respirer...

Publié le par Maman Breizhou et sa Poupette

Et là j'ai pu respirer...

Aujourd'hui, la nounou de Poupette devait dans la matinée aller chercher son fiston de 13 ans chez l'orthodontiste (à 20/25min de chez elle en voiture). Il avait rendez-vous à 9h30 (son père l'y a emmené), ce qui fait qu'il allait sortir au moins 1h plus tard (son père ne pouvait pas le ramener).

Nous avons laissé Poupette chez la nounou comme d'habitude à 8h30. Oui je savais qu'elle devait prendre la route avec Poupette (on en avait parlé il y a plusieurs jours) mais pas le choix, on ne pouvait pas prendre une demi-journée juste parce que nounou devait faire 20min de voiture aller et 20min retour et que moi ça m'angoissait à mort.

Angoisse que j'avais depuis hier soir l'échéance approchant...

Je ne pouvais pas lui dire de laisser son fils se débrouiller tout seul pour rentrer. Je ne pouvais pas lui interdire d'aller le chercher. Je ne suis pas comme ça, je comprends. Mais n'empêche, j'ai eu une boule au ventre jusqu'à ce que je reçoive à 11h20 LE sms :

"Bien rentrés, tout va bien pour Poupette."

Le poids en moins dans mon cœur ! Et là, j'ai pu respirer à nouveau.

Pourquoi cette angoisse, cette peur terrible qui me bouffait ? Parce qu'en voiture, on ne sait jamais. D'abord, je ne sais pas comment elle conduit. Bon, elle m'assure ne pas dépasser les limitations et faire encore plus attention quand elle a l'enfant d'un autre avec elle. Je la crois, j'ai confiance.

Confiance parce que ce n'est pas la première fois qu'elle prend sa voiture avec ma fille. La première fois c'était le 1er avril (non ce n'est pas une blague), Jules et moi étions cloués au lit par la gastro (je parlais de cette maudire gastro ici), quasiment impossible pour nous de nous occuper de Poupette. C'est là que nounou, ok pour prendre Poupette quand même malgré ce virus qui nous terrassait, nous a proposé de venir chercher Poupette pour nous éviter de prendre la voiture (même s'il n'y a que 5min entre chez nous en voiture). Ensuite, elle a du la semaine dernière aller chercher sa fille au collège dans le bourg d'à côté (5/7min en voiture) car elle finissait à un horaire où il n'y avait pas de bus pour la ramener et que la route est trop dangereuse pour rentrer à pied. Mais ce n'était pas des trajets de plus de 10min (et pourtant c'est tout aussi dangereux, j'avais un peu peur, mais moins).

Ensuite, il y a les autres. C'est plutôt à cause de ces autres que je m'inquiète. Les gens aujourd'hui ne font plus attention quand ils conduisent. La vitesse, le téléphone/sms au volant, l'inattention, l'alcool, la fumette, les panneaux qu'on ne regarde plus, le code qu'on oublie...

Cet été, un motard est décédé à l'entrée de mon impasse. Mon impasse se situe en haut d'une côte dans un virage. Quand on veut en sortir, c'est vraiment dangereux car on a peu de temps avant de voir arriver une voiture par cette côte (pourtant il y a un panneau indiquant le carrefour), j'ai déjà manqué me faire rentrer dedans par une voiture qui arrivait trop vite et qui n'était pas là quand j'avais commencé à m'insérer sur la route. Cet été, une camionnette a tourné dans l'impasse tandis que le motard (jeune papa...) arrivait. Je ne connait pas les tenants et aboutissants mais je suppose que le motard roulait vite (non je ne dis pas que tous les motards roulent vite mais bon) car quand on ne voit personne arriver de la côte on a le temps d'entrer/sortir dans l'impasse (et quand on veut y entrer on voit bien mieux la côte que quand on veut en sortir, tu suis ?). C'est vraiment triste mais malheureusement cela arrive trop souvent. La sœur d'un ami (maman de 2 enfants) est également décédée à cause d'un automobiliste qui a raté son virage (Vitesse ? Alcool ? Les deux ?).

Voilà pourquoi ce matin, j'ai bisouté encore plus ma Poupette (vu ce que je la bisoute d'habitude je ne croyais pas ça possible), je l'ai serrée encore plus fort contre moi et j'ai mis plus de temps à partir de chez nounou (je ne pouvais pas quitter ma poupette des yeux). Voilà aussi pourquoi quand je suis entrée dans ma voiture les larmes ont coulé à cause de l'angoisse et que j'ai eu du mal à respirer. Cette angoisse ne m'a pas quittée avant LE sms.

Oui j'aurais pu dire à la nounou que lorsque Poupette est en garde chez elle, elle ne doit s'occuper que d'elle (et des autres enfants qu'elle garde). Que non je ne voulais pas qu'elle prenne sa voiture avec Poupette. Mais non je ne veux pas être cette maman qui interdit tout parce qu'elle angoisse. Une nounou avec des enfants a des obligations envers eux et je le comprends tout à fait. Je suis de toute façon de nature à angoisser pour un rien. Jules n'avait lui aucune crainte. Alors je prends sur moi, même si c'est dur.

Commenter cet article