Prise de conscience avec Isabelle Filliozat

Publié le par Mad35

Prise de conscience avec Isabelle Filliozat

Un ami m'a conseillé de me renseigner sur une psychologue spécialiste des relations et émotions, Isabelle Filliozat (très reconnue dans le milieu de l'enfance et de la petite enfance). C'est le médecin de son enfant qui lui a conseillé de lire ses livres suite à une phase très dure que lui et sa femme vivait avec leur enfant.

Ils se sont rendus à une de ses conférences et, je le cite : "elle a changé notre vie, notre manière de concevoir l'enfance et la parentalité".

Il m'a fortement conseillé de prendre connaissance de ce qu'elle fait.

J'ai donc cherché un peu sur le net et me suis dit que j'allais acheter quelque uns de ses livres.

J'ai ainsi commencé par lire "Il n'y a pas de parent parfait"

J'ai dévoré ce livre, qui pourtant n'a rien d'un roman. C'est très bien écrit, ponctué d'exemples réels, sans jugement, rassurant, déculpabilisant. Elle explique nos réactions envers nos enfants par notre inconscient, notre vécu (que l'on s'en souvienne ou pas). Elle explique les paysages comportementaux des enfants mais aussi des parents. Je comprend mieux aujourd'hui mes réactions mais aussi celles que peuvent avoir mes amis avec leurs enfants.

Elle parle du rôle de maman parfois souvent difficile, si peu reconnu ("c'est elle la mère, c'est inné, elle doit savoir faire, aimer ses enfants, elle n'a pas le droit à l'erreur"). Elle nous fait prendre conscience que nous avons le droit d'avoir des lacunes, que c'est humain, que non quand l'enfant arrive nous n'avons pas un mode Pokemon qui nous fait passer au niveau supérieur, nous fait passer de jeune femme à super maman qui sait tout. Que si un homme était à notre place, il ressentirait les mêmes choses (cas des papa au foyer par exemple qui ressentent ce que ressent une mère au foyer). Elle remet les choses et les sentiments à leur place.

Elle nous parle des attitudes inconscientes que l'on a avec son enfant. On n'a pas reçu assez d'attention, d'affection étant petit ? Avoir un bébé fait ressortir ces émotions et sans le savoir on reproduit cela sur lui, on ne lui donne pas d'affection, on ne s'occupe pas de lui. Mais on ne se souvient pas forcément de ce que l'on a vécu bébé donc il est difficile de se rendre compte du pourquoi on agit comme ça. On fuit alors l'enfant que nous avons été, pas vraiment le nôtre.

Elle parle encore des automatismes que nous avons et que nous faisons sans nous en rendre compte (elle cite l'exemple d'une mère qui gifle sa fille parce qu'elle a fait une bêtise, en cherchant dans ses souvenirs c'est ce que sa propre mère faisait mais elle ne s'en souvenait pas, c'est son subconscient qui lui a donc suggéré la gifle comme seule réponse normale à la bêtise).

Elle indique que sans le vouloir, lorsque l'on dit au papa "faut pas faire comme ci, mais pourquoi tu fais comme ça c'est pas ça qu'il faut faire…", on lui fait prendre de la distance avec son enfant parce qu'il pense alors qu'il ne sait pas faire, il peut alors s'en éloigner.

Devenir un parent (et non un parent parfait) me semble après cette lecture plus abordable, presque plus facile (bon attendons que Poupette grandisse et on en reparlera . Jules continue de me répéter qu'on verra comment on réagit au fur et à mesure, qu'on se fera notre propre expérience et qu'il faut que j'arrête de lui ressortir des extraits du livre sans arrêt ^^).

Un exemple qui m'a vraiment fait du bien :

Dans un chapitre, elle parle des pleurs du nourrisson. J'avais beaucoup de mal quand j'entendais ma Poupette pleurer sans que je ne sache pourquoi. Les pleurs de faim ne me faisait rien, les pleurs (ceux du soir surtout) sans que je ne sache pourquoi me tordaient les boyaux. Ses pleurs quand je la couchais la journée dans son lit me mettaient les larmes aux yeux. J'en venais à pleurer à mon tour en lui demandant "mais pourquoi tu pleures ?!" (comme si elle allait me répondre...). En lisant le chapitre à ce sujet, j'ai pris conscience qu'un bébé doit pleurer (et pourtant je pensais le savoir), ne serait-ce que pour évacuer une journée bien chargée, pour évacuer une émotion (ne va-t-on pas mieux après avoir pleuré ? Moi, je sais que quand je lâche tout et que je pleure, ça va mieux après, c'est donc pareil pour les enfants :) ). Et un bébé qui pleure quand on le couche dans son lit, seul dans sa chambre, c'est aussi normal. Il pleure parce qu'un bébé a besoin d'être protégé, dans les bras. C'est une réaction normale. Et plus on attend pour répondre à ces pleurs, plus de temps il met à se calmer (donc pour la méthode 5/10/15 on repassera…). Directement après avoir lu ces lignes, je suis arrivée à mieux gérer les pleurs de Poupette que je ne comprenais pas. Je l'accompagne alors de paroles apaisantes en lui disant "vas-y ma chérie pleure, évacue toutes tes émotions, je suis là", je n'ai plus les tripes à l'envers.

Si j'ai une chose à vous conseiller, c'est bien de lire Isabelle Filliozat. Mon ami avait raison, elle a changé beaucoup de choses dans ma façon de penser et donc dans ma façon de faire, même si Poupette a à peine 6 mois.

Cette lecture m'a aussi sauvé la vie car en ce moment c'est coupe du monde de foot et forcément à la maison on ne regarde plus que ça ^^ alors j'ai du temps pour bouquiner :)

Publié dans lecture, astuces

Commenter cet article

babybby 24/09/2015 20:19

Je ne sais pas si mon précédent commentaire a été valider >< merci connexion en carton.
J'ai lu de cette auteur "au coeurs des sentiments de l'enfant" ce qui m'a permis de comprendre et découvrir beaucoup de chose (sur moi, sur la puce et sur chéri) et donc j'ai pu enfin comprendre, gérer les cris, les larmes les crises :) j'étais comme toi quand elle était nourrisson :/ j'aurais du lire ce livre plus tôt ça m'aurait éviter de me dénigrer autant sur mon rôle de maman. En tout cas merci du partage je vais essayer de me le procurer avec "j'ai tout essayer" d'après ce que j'ai compris (et on est d'accord sur le 5/10/15....je lancerais un débat prochainement je pense lol)

Maman Breizhou 30/09/2015 15:05

Moi on ne m'a conseillé aucun livre j'ai du chercher un peu aussi

Emmanuel 05/08/2015 09:33

Merci de nous partager cet article. Je me pose pas mal de question à propos des pleurs de mon bébé. Je lis en ce moment, Pour une enfance heureuse de Catherine Guéguen. Un de mes prochain livre est "J'ai tout essayé". Je n'ai pas le livre "il n'y a pas de parents parfaits". Je me demande si ce serait intéressant que je le lise avant "j'ai tout essayé"!

Maman Breizhou 05/08/2015 14:45

J'ai lu ce livre puis j'ai tout essayé. Les deux sont super ! Les pleurs de bébé c'est compliqué à gérer car il y en a tellement et certains sont sans solution (à part un gros câlin alors pourquoi se priver ?)