Poupette, la petite fille de la campagne

Publié le par Maman Breizhou

Poupette, la petite fille de la campagne

Voilà déjà plus de 15 jours que nous avons emménagé dans notre maison.

Nous habitions déjà à la campagne mais là j'ai encore plus l'impression d'y être, perdus dans un lieu dit entre deux bourgs avec 1 hectare de terrain et deux étangs, comment dire...

J'ai grandis en ville, habitant pendant 13 ans proche du centre-ville de Rennes. Ensuite j'ai habité dans un bourg proche de Rennes et la maison était proche du centre bourg (on allait cherché le pain à pied) pendant 7 ans. Puis quand j'ai eu 20 ans mes parents ont déménagé dans une maison encore plus près de Rennes où j'ai habité pendant 4 ans. Ensuite je me suis installée avec Jules. Bref, je suis une fille de la ville.

Et avec Jules, paysagiste de métier, pêcheur de passion, je deviens une fille des champs. Et Poupette va grandir en tant que fille des champs.

Alors ce week-end, nous l'avons initié aux joies de la campagne.

Nous sommes allés pêcher le gardon dans nos étangs ! La joie de Poupette quand elle a vu son premier poisson au bout du fil de la canne à pêche, ce plaisir à tenir la canne avec son Papa, l'hilarité en mettant la main dans le seau remplit de gardon, l'explosion de bonheur quand nous avons relancé ensemble les poissons à l'eau.

J'avoue, je n'aime pas particulièrement la pêche. Je trouve ça chiant, disons-le (pardon chéri, si tu me lis, mais tu le sais) et je n'ai pas la patience d'attendre des heures que le poisson daigne bien mordre. Mais là, il faut le dire, j'en redemande. Pêcher ces petits poissons avec Poupette est un véritable bonheur. D'abord parce qu'avec un petit bout de ver de terre, les gardons mordent coup sur coup (ou presque) donc on n'attend pas beaucoup, ensuite parce que ça plait énormément à Poupette et la voir s'amuser comme ça avec son Papa me rend heureuse.

Je vous raconte pas quand on aura des poules et des moutons (et pour la ménagerie on s'arrêtera là hein).

Poupette, la petite fille de la campagnePoupette, la petite fille de la campagnePoupette, la petite fille de la campagne
Poupette, la petite fille de la campagnePoupette, la petite fille de la campagnePoupette, la petite fille de la campagne
Poupette, la petite fille de la campagnePoupette, la petite fille de la campagne

Petit bonus, si vous ne l'avez pas vu, je vous partage le sketch de Gad Elmaleh sur la pêche et les poissons. En l'écoutant la première fois avec Jules on pleurait de rire, mais peut-être parce que Jules est pêcheur et que ce sketch nous parlait particulièrement (Jules fait parti de la race des pêcheurs qui relâche les poissons pêchés la plupart du temps, la tête de mes parents quand je leur ai dit que Jules avait relâché un bar de 60cm...).

Ensuite, après la pêche, nous avons été ramasser du bois pour le poêle. Il a donc fallu amener la brouette dans le terrain, charger le bois, la ramener dans la cour et décharger le bois dans le bac prévu à cet effet.

Poupette était ravie de nous aider !

Et à chaque branche que nous lui tendions pour la mettre dans la brouette ou le bac, nous avions le droit à un "Meci" :)

Après trois tour, elle en redemandait encore.

Ce week-end nous avons donc fait de la "pê" (che), on a attrapé des "poissons" et on a ramassé du "bois" pour faire du "feu". Ma petite campaillouse...

Poupette, la petite fille de la campagnePoupette, la petite fille de la campagne
Poupette, la petite fille de la campagnePoupette, la petite fille de la campagnePoupette, la petite fille de la campagne
Poupette, la petite fille de la campagnePoupette, la petite fille de la campagnePoupette, la petite fille de la campagne

Finalement, j'aime bien la campagne :)

Publié dans vie quotidienne

Commenter cet article

Bernieshoot 12/10/2015 17:56

vivant en campagne je comprends facilement le plaisir que vous avez dans cette maison