20 juillet 2017, une date qui je retiendrais...

Publié le par Maman Breizhou

RIP Chester

RIP Chester

Cela fait longtemps que je ne suis pas venue ici. Mais j'ai besoin de m'exprimer, et je ne sais pas comment à part en écrivant.

Jeudi 20 juillet 2017, il est presque 22h quand je décide d'aller me coucher après une partie de jeu de société avec Jules. Je me lève du canapé et regarde une dernière fois Facebook, par réflexe.

La première chose que je lis me cloue sur place et arrête mon coeur : Chester, le chanteur de Linkin Park, s'est suicidé".

Le choc passé, je me dis que l'info a du venir d'un site comme le Gorafi et que ce n'est pas possible.

Puis je continue de regarder mon fil Facebook et les articles à ce sujet s'enchaînent.

Je me rassois. Les larmes comment à me brûler les yeux. Mon âme a mal.

Je me dis que c'est peut-être un très mauvais coup de pub pour le lancement d'un nouveau morceau de leur album, genre comme quand Carambar avait annoncé arrêter les blagues.

Puis le deuxième chanteur du groupe confirme la mort de Chester dans un tweet.

Alors mon monde s'est effondré.

Vous voyez le film Vice Versa quand les îles des sentiments de la gamine s'effondrent une à une ? Chez moi elles se sont toutes cassées la gueule d'un coup.

Je me suis revue à 15 ans en seconde, écoutant à fond dans ma chambre, sur le chemin du lycée, dans la cour, dans les transports, partout... Hybrid Therory, beuglant les paroles avec Chester soit tout haut soit dans ma tête.

Je ne sais absolument plus comment j'ai connu Linkin Park. Mais ils m'ont aidé à hurler ma rage. Une rage d'ado comme tous les autres ados, une rage d'ado qui avait perdu confiance en elle au collègue (relire l'article ici), une rage d'ado qui avait eu de mauvaises fréquentations et avait fait des conneries, une rage d'ado qui avait peur.

With you, Crawling, Runaway, In the end...

Je pleure (et ai encore les larmes qui me brûlent cette fucking rétine).

Je continue de lire mon fil Facebook et vais même sur Google chercher des infos.

Il s'est pendu. Il allait mal. Une enfance pas si facile, des problèmes e drogues et dalcool dès l'adolescence, les paroles venaient bien de quelque part et cette rage dans la voix aussi, la perte de son ami chanteur un mois avant... Dans un ultime moment de dépression il s'est pendu. Personne n'a réussi à l'aider, lui et le groupe qui ont aidé tant d'ados et même d'adultes.

Meteroa sortie à la fin de ma terminale. Linkin Park a marqué mon entrée et la sortie de lycée, période pas toujours évidente.

Numb, From the inside, Somewhere I Belong, Don't stay, Faint...

Je n'étais pas EMO, pas squatteuse, pas métalleuse... J'étais du genre transparente, discrète, sans aucune confiance en soi, souvent seule, cherchant une place...

Minutes to Midnight en 2007. Je rencontrais Jules et étais dans ma première année d'école sup. Période pas facile où je n'y ai pas trouvé ma place.

Leave out all the rest, No more Sorrow, In Between, What I've done, Bleed it out...

Des musiques passées dans des films qui m'ont fait chialer (New Divide dans Transformers).

Living Things en 2012, j'avais enfin ma place. Mais Linkin Park me permettait d'évacuer quand ça n'allait pas. Ce n'est pas l'album que j'ai écouté le plus car je l'ai découvert un peu tard. 

Lost in the echo, Burn it down, I'll be gone...

2014, The Hunting Party, Poupette était née.

All for nothing, Guilty all the same, Until it's gone, Rebellion, Final masquerade...

Autant de nouvelles musiques sur lesquelles hurler quand je n'en pouvais plus de cette nouvelle vie de mère.

2016, j'apprends qu'ils seront en France pour des concerts, au Download Festival à Parie le 9 juin (avec System of a Down entre autres) et au Hellfest le week-end suivant. Je me fais vite offrir les places pour le Download comme cadeau de Noël (en avance), ne voulant pas rater leur passage une fois de plus, depuis plus de 15 ans que j'attendais de les voir en vrai et de partager ma rage avec leur public.

19 mai 2017, quelques jours après mon anniversaire et à peine un mois avant le Download, One More Light. Une surprise car un album beaucoup plus calme, oserais-je dire pop ? Un Chester qui hurle moins. Mais j'aime car moi même, j'hurle moins.

Nobody can save me, Good Goodbye, Talking to myself, Battle Symphony, Invisible, Heavy, One More Light...

Et là, en regardant le titre des chansons, c'est comme si elles étaient prémonitoires.

Nobody can save me...

Talking to myself... (clip sorti le 21 juillet...)

Invisible...

One more light...

Good goodbye...

9 juin 2017, presque 22h, les voilà sur scène...

Linkin Park Download Festival Paris 9 juin 2017

Linkin Park Download Festival Paris 9 juin 2017

Linkin Park Download Festival Paris 9 juin 2017

Linkin Park Download Festival Paris 9 juin 2017

Le meilleur concert de ma vie. J'en ai pleuré de joie quand ils sont arrivés. J'étais tellement dedans que je n'ai jamais entendu ceux qui les huaient parce qu'ils n'aiment pas leurs dernières chansons.

Depuis 17 ans, j'écoute Linkin Park. Depuis 17 ans, leur musique, leurs paroles m'accompagnent. Depuis 17 ans, quand ça ne va pas je mets leurs albums à fond dans ma voiture pour hurler le plus fort possible avec Chester et laisser couler mes larmes. Depuis 17 ans, je les écoute et ils me redonnent de l'énergie. Jamais un album ne m'a déçu. Il y a toujours des chansons qui sont venues me chercher au plus profond de moi pour me faire ressentir des choses.

Alors jeudi soir 20 juillet 2019 quand j'ai réalisé que c'était vraiment vrai, je suis restée assise dans le noir sur mon canapé et j'ai pleuré.

Rest (Rock) In Peace Chester. Merci pour tout ce que tu nous as apporté. Merci pour ta voix de ouf. Mais bordel de merde tu fais grave chier, pour être polie.

*Désolée s'il y a des fautes, écrire les yeux remplient de larmes n'est pas facile (en plus j'écoute leurs chansons donc ça n'aide pas).

Publié dans divers

Commenter cet article

Angelilie 14/09/2017 02:04

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement.N'hésitez pas à venir visiter mon blog (lien sur pseudo)
au plaisir

Angeline 08/09/2017 17:07

j'aime me promener ici. un bel univers. vous pouvez visiter mon blog (cliquez sur pseudo)

grimalkin 27/08/2017 22:32

je partage vos sentiment dans cet article /: