Faire dormir un bébé dans un bateau

Publié le par Maman Breizhou et sa Poupette

J'écris cet article parce que j'ai eu besoin de chercher cette information et que je n'ai pas trouvé satisfaction dans mes recherches.

Comment faire dormir un bébé dans un bateau quand il n'y a pas de place pour un lit parapluie ?

Mes parents ont un voilier (un grand il faut quand même le préciser) et nous y avons emmené Poupette quelques fois.

L'été dernier Poupette avait 8 mois, tenait assise mais ne s'asseyait pas toute seule alors nous avions juste légèrement barricadé la couchette en la réduisant avec un coussin de banquette et en mettant une barrière de lit pour empêcher notre bébé de tomber de la couchette du bateau. Sachant que Poupette n'a pas été couchée pendant la navigation (sinon elle aurait été un peu ballotée...).

Couchette bateau avec bébé 8 mois
Couchette bateau avec bébé 8 mois

Couchette bateau avec bébé 8 mois

La toile anti roulis pour faire dormir bébé dans un bateau

J'avais bien trouvé sur internet la solution de la toile anti roulis, sorte de filet qu'on bloque sous la couchette / banquette et qu'on accroche sur les murs. Mais pour accrocher ce filet, il faut percer des trous dans les murs pour mettre les accroches de la toile... (ou alors je n'ai pas trouvé de toile qui n'aient pas besoin d'être fixées).

"Dis Papounet chéri, tu veux bien que je perce des trous dans les murs de ton bateau pour mettre des vis, des accroches et que j'accroche un filet pour ne pas que ta petite-fille tombe en remuant dans sa couchette ?" Ahem...

Et puis aujourd'hui, notre petit bébé a 15 mois et demi et lorsqu'elle a décidé de ne pas dormir c'est un petit démon. Je l'imaginais déjà s'appuyant sur la toile anti roulis, arrachant les vis des murs avec son poids et tombant emberlificotée dans la toile (et arrachant le mur avec)...

Donc la toile anti roulis, on oublie. C'est bien quand bébé dort et que le bateau navigue et c'est bien quand bébé est calme avant de plonger dans les bras de Morphée. Enfin j'imagine.

Ma Poupette, avant de dormir, elle remue comme une folle, s'assoie, se met debout, se tient aux barreaux du lit, se déplace... Alors pour la coucher dans la cabine du bateau sur une couchette normale, j'ai commencé à flipper et à me demander comment faire car j'avais peur que la barrière de lit ne l'empêche pas de tomber. Autant à 8 mois pas de problème car à part faire des rouler bouler dos-ventre elle ne pouvait du coup pas tomber. Mais là, je me suis imaginé mon bébé s'agripper à la barrière de lit, se mettre debout, gesticuler, perdre l'équilibre et passer par dessus la barrière... Et toutes les horreurs qui vont avec.

Ne suivant pas mon instinct de flippette sans quoi nous ne ferions rien, nous voilà parties toutes les deux avec papi et mamie sur leur voilier, comme l'été dernier.

J'ai donc passé un bon 30 minutes à réfléchir et imaginer un espace pour Poupette dans la couchette.

Réduire l'espace de la couchette du bateau pour que bébé dorme

La couchette d'un bateau est faite pour qu'un adulte s'allonge, elle est donc profonde pour un bébé. La petite banquette pas épaisse mise l'été dernier pour ne pas que Poupette roule dans le fond de la couchette ne suffit donc plus maintenant que c'est une kamikaze de 15 mois. Me voilà donc à mettre des sacs dans le fond de la couchette puis à vider le bateau d'une majorité de ses banquettes (celles d'extérieur) pour les empiler les unes sur les autres devant les sacs. Bref, j'ai joué à Tetris et fais de la construction.

Pourquoi réduire l'espace ? Pour ne pas qu'en bougeant la nuit Poupette se retrouve dans le fond, perdue, essayant de s'assoir ou se lever et se cognant la tête car c'est une couchette avec un plafond bas (une couchette cercueil quoi...). Mais aussi parce que Poupette lorsqu'elle se réveille la nuit, il lui suffit de récupérer une des nombreuses totottes dispersées un peu partout pour se rendormir seule. Mais si elle n'en trouve pas à portée de main parce qu'elle a bien bougé et est partie trop loin... Donc, c'est purement égoïste. Je réduis l'espace pour ne pas avoir à me lever la nuit pour récupérer un bébé dans le fond de la couchette (sans me cogner bien sûr chose pas évidente) en pleure sans tototte et ne pas devoir éventuellement la rendormir.

Bon, malgré mon aménagement, j'avais oublié de boucher le passage par les équipets qui courent tout le long de la couchette. Heureusement, il n'est pas venu à l'idée de Poupette de grimper dessus pour passer derrière les banquettes pour atterrir dans les sacs (et là bonjour pour la récupérer...).

Mettre une barrière de lit pour ne pas que bébé tombe de la couchette du bateau

Une fois la couchette réduite à un espace acceptable pour ma Poupette qui ne tient pas en place même quand elle dort, j'ai installé la barrière de lit. Mais la barrière de lit, Poupette peut la pousser et donc tomber de la couchette (en se rapant contre la barrière...). J'ai donc bloqué la barrière d'un côté avec un siège et de l'autre avec une petite installation (un petit panier suivi d'une grosse boite de conserve) via un petit équipet qui va de la banquette au mur. Elle peut légèrement faire bouger la barrière, mais celle-ci ne peut pas s'écarter assez pour que Poupette tombe.

Il reste le fait que Poupette, si elle se lève, peut passer par dessus la barrière de lit. Et pour ça, pas grand chose à faire. J'ai donc mis par terre des coussins pour amortir la chute, si chute il y a...

Faire dormir un bébé dans un bateau
Faire dormir un bébé dans un bateau
Faire dormir un bébé dans un bateau
Faire dormir un bébé dans un bateau

Et j'ai oublié le principal dans tout ça :

Faire confiance à bébé

En effet, Poupette n'a jamais essayé de se mettre debout devant la barrière. Quand je l'ai mise au lit, certes elle a pleuré, mais comme tous les soirs dans son lit. Certes elle s'est assise directement, mais comme tous les soirs dans son lit.

La première fois que je l'ai couchée dans sa cabine, vendredi soir, j'en suis sortie la peur au ventre en la voyant s'assoir directement à peine allongée. L'entendant hurler, je suis assez vite retournée la voir de peur qu'elle soit passée par dessus la barrière. Et bien non, elle était juste à genoux et se tenait à la barrière en pleurant. Mais elle n'était ni debout,ni par terre.

Est-ce du au fait que l'ayant mise dans sa couchette avec moi dans l'après-midi elle a vite compris en essayant de se lever qu'elle se cognerait la tête à chaque fois ?

Est-ce du au fait que finalement, les bébés ne sont quand même pas si kamikaze que ça et ont, légèrement, conscience du danger ?

Enfin bref, je m'en suis rendue malade pour rien (la veille du départ ça m'angoissait tellement que j'ai eu du mal à m'endormir).

Poupette se met debout dans son lit parce qu'il y a les barreaux assez haut pour la retenir, Poupette se met à genoux dans la couchette du bateau parce que la barrière de lit n'est pas très haute. Elle en a dans le crâne cette Poupette :)

Et vous, avez-vous des expérience de ce genre à raconter ?

Publié dans bateau, astuces, Vacances

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article