Pour trouver et choisir une assistante maternelle, mieux vaut s'y prendre tôt !

Publié le

Pour trouver et choisir une assistante maternelle, mieux vaut s'y prendre tôt !

Crèche ou nounou pour bébé ?

Début juillet, je me lance sur un site qui recense des assistantes maternelles de mon département. J'édite une liste de celles près de chez moi et me dis que j'appellerai plus tard car j'ai me temps, bébé n'arrive que fin décembre et ne doit aller chez la nounou que mi-mars.

Entre temps, je regarde aussi les crèches (moins chères qu'une nounou). Il y en a une dans le bourg d'à côté mais malheureusement, il fallait s'en douter, elle ne prend que les enfants du bourg en question. Et dans mon bourg, c'est une crèche parentale… Qui dit crèche parentale dit crèche associative gérée par les parents dans un bureau et avec des employées. En général, les parents qui y ont leur enfant doivent faire des permanences. Dans celle-ci, la permanence obligatoire est de 8h par mois, on donne nos créneaux de disponibilités et c'est le bureau qui décide quand vous faites cette permanence (donc pas forcément quand ça vous arrange…). Je fais quand même ma demande d'inscription, pour voir.

J'ai donc attendu jusqu'à fin août pour appeler les ass mat du coin. Sans nouvelles de la crèche parentale (la Présidente ne répond pas au téléphone, ne rappelle pas après les messages laissés sur son répondeur et la permanente à la crèche ne peut rien pour moi car c'est le bureau qui a les réponses et qui décide), je n'ai plus le choix. Là, je me rend compte que j'ai bien trop attendu, la plupart de celles que j'appelle sont déjà au complet pour mars… Je réussi à prendre quand même trois rendez-vous.

Premier rendez-vous avec une assistante maternelle

En fin de journée un mardi, après que les enfants que garde cette nounou soient partis, nous nous rendons chez elle. Ce n'est pas loin de chez nous, sur mon trajet pour aller au travail. La maison est un peu excentrée du bourg et se trouve dans une plus grande propriété avec beaucoup de terrain (le mari de la nounou doit être la personne qui entretient le terrain de cette propriété). Le cadre n'est pas mal. Là, nous rencontrons toute la famille (maman, papa et enfant). La nounou a l'air gentil, son mari ne m'inspire en revanche pas trop. Sa maison est très propre. Au départ je me dis que c'est super, c'est une maison saine. Mais en y réfléchissant, comment sa maison peut être si propre alors qu'elle vient juste de finir la journée avec les enfants qu'elle garde ? Nous discutons avec elle et ensuite elle nous montre la pièce au rez-de-chaussé réservée aux enfants. En effet, à priori ils n'ont pas le droit de jouer dans le reste de la maison. Cette pièce aussi est très très propre et bien rangée. C'est là qu'ils y font toutes les activités (musique, danse, coloriage…). Nous continuons à discuter et apprenons qu'elle n'a gardé jusqu'ici que des filles, qu'elle appelle d'ailleurs "mes filles". Je n'aime pas trop ça, ma fille ne sera pas "sa fille"...

Ma première impression n'est cependant pas mauvaise, mais en repartant à peine 30min plus tard nous y réfléchissons beaucoup et ne sommes pas sûr à 100%. Mais nous avons un autre rendez-vous, nous pourrons comparer.

Deuxième rendez-vous avec une assistante maternelle

Entre les deux rendez-vous, la troisième nounou que nous devions rencontrer m'appelle pour m'informer que c'est trop tard, la place a été prise...

Cette deuxième nounou n'est pas très loin de la première que nous avons vu, toujours sur le chemin de mon travail mais juste à côté du bourg et du chemin de promenade sur le halage. Quand nous entrons, toute la famille est là (mère, père et les deux enfants) et déjà ils m'inspirent tous confiance, ils ont tous l'air très gentil. En discutant avec eux, cela se confirme. Il n'y a pas de pièce réservée aux enfants, il y a le salon et un renfoncement où on imagine que ça ferait une chambre s'il y avait un mur. C'est dans cet espace que sont tous les jouets, le parc, les livres… les enfants jouent dans cette pièce et dans le salon, ils ont accès à tout le rez-de-chaussé et dorment chacun dans un lit parapluie à l'étage pour être plus au calme. Notre sensation fasse à cette famille est cent fois meilleure que pour la première rencontrée, et nous restons plus d'1h à discuter de la façon dont la nounou s'occupe des enfants mais aussi de nos vies. Le courant passe tout de suite. Elle garde actuellement un petit garçon qui aura un an de plus que notre fille. En repartant, elle nous informe qu'elle attend une réponse de parents qui mettraient leur enfant à garder en octobre mais elle nous dit que si nous appelons avant les autres pour lui dire que nous l'embauchons, ce sera nous, tant pis elle attendra jusqu'à mars avec un seul enfant en garde. Elle nous dit de prendre le temps de réfléchir, peut-être de continuer à voir d'autres assistantes maternelles (seulement nous n'avons plus de rendez-vous prévu car celles du coin sont toutes au complet…). Alors on prend le temps pour réfléchir… de la route entre chez elle et chez nous (soit 5min) et nous l'appelons aussitôt rentrés car nous ne voulons pas la laisser passer, elle a l'air vraiment bien ! C'était un vrai coup de coeur (et après 2 mois où nous lui avons laissé Poupette, nous ne regrettons pas).

Du coup, je rappelle la première dame que nous avons été voir pour l'informer que nous ne la prenons pas. Pas un moment facile mais il faut bien, c'est mieux que de ne pas donner de nouvelles.

Il faut être sûr de son choix pour l'assistante maternelle, j'ai entendu des horreurs sur certaines (qui laissait l'enfant tout seul un long moment et partait faire autre chose hors de chez elle, qui laissait les enfants dans le garage, qui punissait les enfants en les mettant au cagibi dans le noir, qui ne change pas les habits de bébé quand il a tout tâché après avoir fait caca…). On m'a conseillé de passer à l'improviste chez ma nounou pour voir ce qu'elle fait avec les enfants en journée. J'avoue, je n'ose pas. Et je ressens les choses assez bien, j'ai une totale confiance en elle. Ma fille n'a pas l'air malheureux, elle lui sourit quand on arrive, rigole avec elle alors que je suis encore là… si ça ne se passait pas bien, je ne pense pas qu'elle serait comme ça avec elle :)

Et la crèche parentale dans tout ça ?

C'est mi octobre que la crèche parentale m'enverra un courrier m'informant que nous ne rentrons pas dans leurs critères pour y laisser notre enfant. Heureusement que je n'ai pas attendu d'avoir leur réponse pour trouver une nounou, j'aurai été bien dans le mer.. embêtée !!!

Image de couverture prise sur le net

tata Gaëlle

Publié dans nounou

Commenter cet article